Partagez l'article

Mes amis…

Il y a un mois, nous étions en fin de parcours avec mon compagnon et nous venions de franchir ce méridien 61 * 21 Ouest qui donnait la limite de la fin de cette traversée !
L’anxiété était là, les vents très puissants nous permettaient de couvrir chaque jour 90 kms environ, les récifs des Trucks approchaient.
Les contacts pour notre récupération furent plus difficiles que prévus.
Et puis quelques jours après ce fut la délivrance, par ce Pétrolier de 183 mètres qui nous a récupéré et mis fin à 127 jours d’aventure…

Sur ce géant des mers, durant 2 heures, les 2 gardes de mon corps chancelant, m’ont accompagné après la présentation au sympathique Capitaine, sous la douche de bienvenue puis à mon choix 2 œufs aux plats me furent servis.
Mon compagnon fut déposé et fixé avec attention sur le pont de Goliath…

                     

Durant ces 3 jours, ce fut une découverte et instructions aux appareils de navigations modernes.
Puis enfin j’aperçois la première terre : Saint-Barthélemy après 130 jours !
Mouillage au large de Saint-Eustache.
Récupération par un petit remorqueur de la société pétrolière que je remercie. Ce fut dans des conditions très difficile avec des vents de 35/40 kms/heure.
Apres être redescendu par la même échelle le long de cette très haute paroi, mon compagnon me rejoint mais j’ai une inquiétude grandissante… Les creux et le crochet au-dessus de la bulle n’étaient pas pour m apaiser…

Bravo à l’équipe de pont du pétrolier pour cette manœuvre délicate.
Je ne peux pas en dire autant à l’équipe du remorqueur qui contre mes conseils ont remorqué le tonneau à l’envers soit la quille vers l’avant et fixé l’amarre sur un point de tire assez fragile…
Cette heure de trajet fut l’angoisse, la capsule couchée sur le flanc droit puis sur le gauche décrivait des S…
J’ai compris que je n’étais ni capitaine, ni passager, mais une serpillière humide d’anxiété.
Et puis au port chargé sur un camion à un prix exorbitant qui sera multiplié par deux lors du grutage pour le positionnement sur le remorqueur de la SOMATRANS De Martinique qui est venu nous récupérer 3 jours après avec un équipage très sympathique, merci à David et à son équipe pour le conditionnent chouchoute du tonneau pour son retour vers Bordeaux-Bassens.
Là j’ai compris que je retournai les pieds sur TERRE, avec les incompréhensions des responsables…

Tout cela ne fut que le fruit d’une préparation de par une équipe dynamique est soudée qui dès le début à fait le maximum, chacun dans son domaine. Nous avons pu petit à petit surmonter certaines difficultés pour être prêt le 26 décembre à larguer les amarres.
Là fut la réussite de cette traversée…ce n’est pas après le 26 décembre mais bien avant.

Sans ces Partenaires (Parrains, sponsors, mécènes) rien n’est possible.
J’en profite pour également remercier chaleureusement tous ces généreux donateurs qui ont navigué de par leurs noms sur le Tonneau.
Et puis tous ces inconnus dont leurs messages m’ont toujours fait plaisir.
Et donc je remercie :

Arès mon village que j’ai abandonné durant des années pour promener ma carcasse vers d’autres horizons, d’autres pistes. Certains d’accès faciles et d’autres où il m’a fallu sauter certains obstacles…

La Tonnellerie Boutes & La Tonnellerie Garonnaise : Merci à Éric et Pierre BARTHE, Julien SEGURA et tout leur personnel.

Siecmi et son Directeur William AUNEAU : Société de matériels informatiques marine implantée à Concarneau, Saint-Guénolé, Boulogne, Abidjan, La Réunion et Les Seychelles.

MÉTAL PROCESS son directeur JP Gauthier, spécialisé dans les appareils de chirurgie, animalerie, électronique, militaire…

Je ne peux oublier les 2 grands moments de cette promenade :
L’Arrivée du RON BROWN le 87ème jour, le parcours était encore long et j’avais prévu 100 jours de vivres.
Merci au Capitaine Dan Simon et son équipage.
Merci au Lieutenant Rachel Pryor pour son initiative de venir me rendre visite et m’approvisionner, à son équipage en particulier à Justin avec qui je corresponds et @Renellys C. Perez pour ces messages et également merci pour les photos !

       

Et puis le 123ème soir où une voix de sirène me réveille à la sieste et j’aperçois tout près un superbe catamaran de 18 mètres qui restera près de moi pour m’approvisionner merci à Martial et à ses charmantes accompagnantes : Votre gigot d’agneau ne pourra jamais être oublié…
Merci donc à cette société CATLANE qui a des bases aux Antilles, en Corse, aux Seychelles et aux Maldives et donc à son directeur JEAN-PASCAL, son associé et la dynamique LAURÈNE avec laquelle nous nous sommes retrouvés à Paris.

Je tiens à remercier la Société BALGUERIES qui a organisé et financé le rapatriement de mon Compagnon.

Je tiens également à remercier le Chanteur Hugues Aufray qui m’a accompagné avec ses chansons toute ma vie, merci à vous pour cette belle dédicace lors de la dernière émission « LES ANNÉES BONHEUR » de Patrick Sébastien du 11 Mai 2019 en me dédiant votre chanson SANTIANO !

Agri33 et son Directeur Frank Cantillac : Société de matériels agricoles implanté en Gironde, dans les Landes et Le Lot et Garonne.

Sabena Technics et son PDG Philippe Rochet : Société Française indépendante créateur et intégrateur de solutions pour opérateurs d’avions civils et militaires.

IAMM et son Directeur Christophe Saint Agath : Institut des Arts Martiaux de Montpellier

Chantier Naval Lacaze à Arès et son Directeur Jérôme LACAZE : Construction navales, fluviales de la Pinasse au Chalutier.

GMD Constructions Andernos-les-Bains : Entreprise de BTP d’Andernos et son Directeur Général Gaby Magne

Camping Pasteur Vacances et son Directeur Jean-Marie Ducamin

FREEARTS Zone Artisanale d’Andernos

CLUB INFORMATIQUE D’Andernos

KAYOKS ARÉSIENS

LA FLOTTE Nord-Bassin

Joy for the Planet

Scubaqua Dive Center – STATIA : Club de plongée de Saint-Eustache que je recommande

Old Gin House Hôtel : Restaurant de Saint-Eustache Situation et Confort Incroyable

LES VILLES D’ANDERNOS ET D’AUDENGE

Et aussi l’Architecte Constructeur : Mr Lucien PÉDEAU

Les Vieilles Suspentes : Club des Anciens Parachutistes

Sans oublier AUDREY : Assistante de Direction de chez Tonnellerie Boutescelle sans qui cette traversée aurait été fade et ennuyeuse.

MERCI A TOUS !!!

Jean-Jacques Savin


Partagez l'article