Partagez l'article

108ème journée, Samedi 13 Avril

 

Le Cap est très bon, la vitesse est meilleure, le soleil brille, rien de particulier si ce n’est de longues périodes sur le perchoir où j’observe cet oiseau, qui par devant nous, chasse depuis un long moment.

J’ai pu l’identifier : c’est ma « colombe blanche », le paille en queue, de retour, toujours sans rameau dans le bec mais avec un poisson volant.

Dans l’après-midi, attiré par des cris, regardant par le hublot, j’aperçois 1 couple de ses amis qui empiète sur son territoire de chasse, pas pour très longtemps car ils repartent vers d’autres cieux.

Mes copines rodent autour du Tonneau.

En soirée j’irai les saluer …

Les pauvres poissons volants sont pourchassés de toutes parts.

Je profite de cette période de tranquillité pour réfléchir aux différentes possibilités de récupération.

Une déjà est exclue, il en reste encore quelques-unes qui demandent à être confirmées.

Bricolage….rajout sur le tuyau de plongée, pour rigidifier sa tenue verticale d’une baguette de batterie.

Puis descente sous la coque au grand plaisir de mes 2 compagnons.

Mes copines passent, tournent, on s’observe, elles ont très bien enregistré la suite, et restent à une distance inabordable….

Ce n’est pas grave, l’espoir fait vivre …

La vitesse de déplacement de mon hébergement est assez rapide ce qui m’oblige à palmer puissamment, ce qui me fait le plus grand bien et m’apporte une bonne fatigue physique.

 

Merci ÉRIC D pour votre geste gracieux de soutien qui ne peut que me faire plaisir et m’encourager dans toutes les démarches administratives qui nous attendent.

Merci pour votre gentil message, pouvez-vous laisser vos coordonnées à la charmante Audrey afin de vous contacter à mon retour. Vous êtes le 142ème

Également au 143ème WILLIAM S que je remercie chaleureusement et je rajoute, concernant les courants qu’effectivement il y a le même effet lorsqu’ils rencontrent peu de fond ou un étranglement entre les îles Mais si mes souvenirs sont exacts, il y a un courant puissant qui remonte du Brésil et qui, derrière Trinidad, rentre dans la mer des Caraïbes puis le golfe du Mexique, où ceux qui arrivent de l’Est, poussés par les Alizés s’engouffrent également à travers l’archipel Antillais.

Ce golf est très brassé, les courants ressortent entre CUBA et la pointe de la FLORIDE puis remontent vers le Nord.

J’ai une chance d’être aspiré entre Porto Rico et la République Dominicaine, et entre Haïti et CUBA et ça peut être la même chose pour les vents.

Je ne souhaite pas en arriver là mais si possible être récupéré bien avant.

Dans quelques jours je franchirai la ligne d’ARRIVÉE d’Alain BOMBARD …….Soit le 59ème Méridien Ouest.

Et puis un grand Merci à toi CLAUDE M, c’est le brevet du Tonneau 144 qui t’est attribué. Je pense que bientôt le Stick sera complet pour remplir ce DC3, ce bon vieux Dak, qui nous a fait respirer l’air vers les 7000 m qu’il avait du mal à atteindre …

ALAIN N est-il possible de laisser vos coordonnées à la Tonnellerie BOUTES, nous sommes voisins, je serai heureux de vous rencontrer, à notre retour.

 

Demain les 3 comptes rendus du journal de bord seront relatés ensemble mais je re souhaite bonne nuit à l’équipage de choc… ACHILLEAS, EDGAR, POL, PTI LOUIS.

Merci

 

Position : 22*317. N.    056*053.   O.      

 Effectué : 19 nm =35 kms

 Profondeur :6 320 mètres

 

 

108th day, Saturday 13th April

 

The Cape is very good, the speed is better, the sun is shining, nothing special except long periods on the perch where I observe this bird, which has been hunting in front of us for a long time.

I was able to identify it: it is my « white dove », the « paille en queue », back, still without branches in the beak but with a flying fish.

In the afternoon, attracted by cries, looking out the window, I see 1 couple of his friends encroaching on his hunting territory, not for very long because they are leaving for other skies.

My girlfriends are hanging around the barrel.

In the evening I will go and greet them…

The poor flying fishes are being chased from all sides.

I take advantage of this quiet period to think about the different possibilities for recovery.

One is already excluded, there are still a few that need to be confirmed.

Do-it-yourself…. addition on the diving tube, to stiffen its vertical position of a battery rod.

Then descent under the hull to the great pleasure of my 2 companions.

My girlfriends pass, turn, we observe each other, they have recorded the rest very well, and stay at an unaffordable distance….

It doesn’t matter, hope is what keeps people alive…

The speed of travel of my accommodation is quite fast which forces me to palm powerfully, which does me the greatest good and brings me a good physical fatigue.

 

Thank you ÉRIC D for your gracious gesture of support which can only please me and encourage me in all the administrative procedures that await us.

Thank you for your kind message, can you leave your details with the charming Audrey to contact you when I get back? You are the 142nd

Also at the 143rd WILLIAM S which I warmly thank and add, concerning the currents that indeed there is the same effect when they encounter little bottom or a strangulation between the islands But if my memories are correct, there is a powerful current that comes back from Brazil and which, behind Trinidad, enters the Caribbean Sea and then the Gulf of Mexico, where those who arrive from the East, pushed by the Trade Winds, also rush through the West Indian archipelago.

This golf course is very busy, the currents emerge between CUBA and the tip of the FLORIDE then go up towards the North.

I have a chance to be sucked between Puerto Rico and the Dominican Republic, and between Haiti and CUBA and it can be the same for the winds.

I don’t want to get there but if possible, to be recovered well in advance.

In a few days I will cross Alain BOMBARD’s ARRIVAL line………..That is the 59th Meridian West.

And then a big thank you to you CLAUDE M, it is the patent of Tonneau 144 which is attributed to you. I think that soon the Stick will be full to fill this DC3 This good old Dak, which made us breathe the air around the 7000 m that he had trouble reaching…

Is it possible to leave your contact details at the BOUTES cooperage, we are neighbours, I will be happy to meet you, when we return.

 

Tomorrow the 3 reports of the logbook will be reported together but I wish good night to the shock crew… ACHILLEAS, EDGAR, POL, PTI LOUIS…

 

Thank you.

 

Position: 22*317. N. 056*053.   O.      

 Performed: 19 nm =35 kms

 Depth: 6 320 meters


Partagez l'article