Partagez l'article

82ème journée, Lundi 18 Mars

16 h 30 : Enfin nous pivotons, étonnant avec le traceur de voir cette boucle joliment dessinée qui recoupe 6 h après la trace de la montée et puis qui suit en parallèle cette marque. Je me dis un pêcheur à la ligne statique serait surpris de me revoir repasser près de lui, j’ai le souvenir d’avoir tourné durant 5 jours en rond dans un carré de 10 Kms de côté et c’était il y a 37 jours…

Et dire qu’à mon départ un zélé sur Facebook voulait associer ma traversée avec une précédente aventure en tonneau équipée de wishbone, mais Monsieur si j’avais le moindre moyen de me diriger, je serais bien plus bas et en vue des Antilles, car une journée comme aujourd’hui où par F3 je me déplace à 1 Nm. Dans le 165 *, et bien je serai à 2 ,3 Nm dans le 230* et pourrai attraper la HP qui se met en place sur la Floride pour foncer sur les Antilles.

Hier en soirée, un phénomène m’a amusé, j’ai photographié le matin le lever de soleil de par le côté tribord (droite) et le soir le coucher toujours par le côté tribord… dû au 180 * effectué.

Mes compagnons sont toujours absents, rien ne bouge sur l’horizon.

J’espère avoir des nouvelles du RON BROWN, 82 m de long, ça va être un moment magique et j’aurai bien besoin d’être ravitailler… Voilà 3 mois aujourd’hui sous pluie battante je quittai discrètement ARÈS pour rejoindre un ferry au sud de l’Espagne…

Merci Martine, merci Gilles d’embarquer dans cette traversée et de prendre la 128ème place parmi lesquelles beaucoup d’inconnus mais généreux comme vous.

Ça me fait très plaisir Dominique d’être suivi par votre classe, vous pouvez m’envoyer les prénoms, il y a là aussi encore de la place pour les faire voyager et merci de diffuser mon voyage à travers vos contacts à l’étranger.

Arnaud, sympa ton message : Oui au milieu des grands espaces vides, nous ressentons les mêmes sensations que ce soit isolé dans le désert ou sur la mer ou comme toi dans ta montagne sans aucun moyen de communication, les attitudes sont semblables. Il faut se débrouiller, il faut faire face et chaque geste est calculé pour éviter le pépin…

Ton passage où tu es revenu chez les bourgeois tu avais du mal à t exprimer et bien j’ai connu le même problème, car je suis parti vivre 5 mois et demi chez les pygmées, discussions très limitées, à mon retour à la capitale Bangui et très rapidement en France, j’étais tout comme toi très maladroit en dialogue surtout avec de nouvelles personnes…

J’espère qu’à mon retour, j’aurai toujours l’usage de la parole.

Bonsoir Edgar

Bonne nuit P’tit Louis

A tous à demain….

Position : 23*452. N.    043*833. O.    

Effectué : 17 nm = 31 Kms  

Profondeur: 3 430 mètres

82th day, Monday 18th March

16 h 30: Finally, we turn, surprising with the tracer to see this beautifully drawn loop which crosses 6 h after the track of the climb and then follows in parallel this mark. I tell myself a static angler would be surprised to see me again passing by again, I have the memory of having walked for 5 days in a circle in a square of 10 Kms side and it was 37 days ago…

And to think that when I left, a zealous person on Facebook wanted to associate my crossing with a previous adventure in a barrel equipped with a boom, but Sir, if I had the slightest way of heading, I would be much lower and in view of the West Indies, because a day like today when I travel 1 Nm by F3. In the 165 *, well I’ll be at 2.3 Nm in the 230* and could catch the HP that’s setting up on Florida to hit the West Indies.

Yesterday evening, I was amused by a phenomenon, I photographed the sunrise from the starboard side (right) in the morning and still from the starboard side in the evening… due to the 180 * done.

My companions are still absent, nothing moves on the horizon.

I hope to have news from RON BROWN, 82 m long, it will be a magical moment and I will need to be refueled… 3 months ago today under heavy rain I discreetly left ARÈS to join a ferry in the south of Spain…

Thank you, Martine, thank you Gilles for embarking on this crossing and taking 128th place among which many unknown but generous like you.

I am very happy to be followed by your class, you can send me the first names, there is also room to make them travel and thank you for spreading my trip through your contacts abroad.

Arnaud, nice your message: Yes, in the middle of the big empty spaces, we feel the same sensations whether it is isolated in the desert or on the sea or like you in your mountain without any means of communication, the attitudes are similar. You have to manage, you have to face it and every move is calculated to avoid the problem…

Your passage where you returned to the bourgeoisie you had trouble expressing yourself and well, I experienced the same problem, because I went to live 5 and a half months with the pygmies, very limited discussions, when I returned to the capital Bangui and very quickly in France, I was just like you very clumsy in dialogue especially with new people…

I hope that when I return, I will still have the opportunity to speak.

Good evening Edgar

Good night, Little Louis.

See you all tomorrow……

Position: 23*452. N.    043*833. O.    

Performed: 17 nm = 31 Kms  

Depth : 3 430 meters


Partagez l'article